Disparition du professeur Jacques Nagels

Posted on February 24, 2014 by

0


Universi té Libre de Bruxelles (25-2-2014) — L’ULB a la tristesse d’apprendre le décès de M. le professeur Jacques Nagels.

Né à Anvers en 1937, docteur en sciences économiques de l’Université libre de Bruxelles, militant communiste, la lecture (dans le texte) d’incontournables comme Marx et Engels nourrissent sa pensée, ancre ses convictions profondes et l’incite à l’action politique et de vulgarisation.

nagelsLe rôle d’animateur et d’organisateur lui sied à merveille et cette qualité de ‘militance experte’ soutenue par une énergie quasi inépuisable et le don de synthèse sera maintes fois utilisée par l’ULB, institution à laquelle il était très attaché.

jacques-nagelsIl y fit une carrière longue et fructueuse: chargé de cours, directeur du Centre d’étude de la planification et du développement auprès de l’Institut de Sociologie, professeur, président de la Faculté des Sciences économiques, politiques et sociales, directeur de l’Institut de Sociologie de l’ULB, responsable de la maîtrise en management public et de l’École de commerce Solvay, il préside notamment, dans les années nonante, l’Institut européen de Management public créé sur le site de Parentville en 1993, l’asbl Bruxelles économique et social (Bres), ainsi que le collège scientifique de l’École régionale d’Administration publique (ERPA), à Bruxelles.

Jacques Nagels fonda également des programmes SBS-EM au Vietnam où dès 1995, il signe un premier accord avec la Open University à Ho Chi MinhVille et deux après dans le nord avec la National Economics University. A ce jour, ces programmes totalisent plus de 2000 anciens. Sa contribution couvre trois facultés et instituts ( SBSEM, FSP, IEE).

Économiste marxiste, internationalement reconnu, il fut directeur de la collection “Histoire, économie, société” de l’Institut de Sociologie aux éditions de l’Université libre de Bruxelles.

Des dizaines de publications, de participations et d’organisations de colloques internationaux, d’éditions et de co-éditions d’ouvrages s’échelonnent de 1967 à 2002. Notons notamment Travail collectif et travail productif dans l’évolution marxiste (1974), Laissez faire, laissez troquer (1986) ou son ‘livre-cours’ Éléments d’économie politique (1997) qui est aussi, comme l’indique son sous-titre, une Critique de la pensée unique.

L’ULB, très attristée, présente ses condoléances à sa famille et ses proches.